Bébé et la musique Histoire d’amour in utéro, c’est possible !

La musique in utéro

Bébé se souvient des berceuses entendues in utéro !

C’est la prestigieuse revue PloS ONE qui publie les résultats de cette étude réalisée sur 2 groupes de 12 futures mamans. Les foetus du 1er groupe ont été exposés entre 46 et 64 fois aux sons d’une berceuse au cours du 3ème trimestre de la grossesse. Les bébés du second groupe ont quant à eux été totalement privés de musique ! Si l’étude ne précise pas quelle berceuse ont utilisé les chercheurs finlandais, les encéphalogrammes réalisés sur les bébés après leur naissance et à 4 mois sont formels : l’activité cérébrale des bébés exposés à la berceuse in utéro est supérieure lorsqu’une fois devenus nourrissons, ils réécoutent la même musique.

Des sons apaisants favorisent le développement cérébral

Bébé commence à entendre dès la 27ème semaine de grossesse. Son apprentissage auditif commence donc in utéro. C’est le bon moment pour poser les bases de sa culture musicale, au prétexte honorable qu’il s’agit de stimuler son cerveau ! Sans toutefois le démontrer, l’étude indique également qu’exposer bébé à des nuisances sonores durant la grossesse perturberait son développement. Il ne vous reste plus qu’à doper le cerveau de votre bébé en l’exposant dès la 27ème semaine de grossesse à des sons apaisants et autres berceuses douces.

Les berceuses DodoPop, une compilation d’utilité publique !

Et si vous n’êtes pas encore convaincu, découvrez les 10 bonnes raisons de vous procurer la compilation de berceuses DodoPop de toute urgence. Faites-le pour les oreilles de votre bébé, celles de vos amis et de tous les heureux parents que vous aimez et qui souhaitent sortir des sentiers battus. Vos musiques favorites comme vous ne les avez jamais entendue, à partager avec bébé !

A lire également :
Notre article sur l’influence de la musique et des berceuses sur bébé et son aptitude à la communication et à la motricité.

Vous pouvez lire aussi...

Top