Comment faire étudier les troubles du sommeil de votre bébé ?

Dans les articles qui agrémentent ce blog, nous nous appuyons très souvent sur les nombreuses études scientifiques qui analysent les troubles du sommeil de bébé. Depuis ces quinze dernières années, la recherche a explosé et peaufine petit à petit ses connaissances en la matière. Si votre enfant dort mal la nuit, il y a de grandes chances pour que le corps médical pousse ses investigations par des examens approfondis. Voici la marche à suivre et le déroulement du processus.

Comment faire étudier les troubles du sommeil de votre bébé ?

Le déroulement d’une étude sur le sommeil

Cerner les éventuels troubles du sommeil de bébé

Si votre bébé semble souffrir de troubles du sommeil, un médecin peut être amené à prescrire une étude qui va analyser son comportement nocturne.

Une étude sur le sommeil consiste en la réalisation d’un test qui enregistre la structure du sommeil de votre bébé ou de votre enfant afin d’en déceler d’éventuelles anomalies.

Le nom scientifique ou médical du document qui résume les données enregistrées par les différents appareils de mesure est le polysomnogramme. Il fournit de nombreuses informations très importantes qui permettent aujourd’hui de comprendre divers phénomènes et processus en relation avec la qualité du sommeil des bébés et autres enfants.

Chaque étude est unique et dépend des prescriptions demandées par le spécialiste du sommeil qui suit le dossier. Une étude sur le sommeil de bébé nécessite généralement son hospitalisation pendant une nuit ou deux. Un parent est autorisé à l’accompagner.

Avant l’arrivée au laboratoire

Afin de bien préparer votre progéniture à cette nuit un peu particulière, tentez de conserver la routine pendant la journée qui précède l’étude sur le sommeil de bébé. Si votre enfant fait la sieste l’après-midi, ne changez pas ses habitudes. Cette posture sera profitable à la cohérence des tests effectués.

Prévoyez également le nécessaire au confort de votre enfant. La structure d’accueil vous fournira une liste à laquelle vous pourrez vous référez. Celle-ci comprend généralement :

- un pyjama à boutons ou un vêtement de nuit à deux pièces, qui facilitent la tâche des spécialistes qui vont installer des capteurs sur votre enfant. ;

  • les médicaments dont il peut avoir besoin ou le traitement qu’il suit pendant l’étude ;
  • les biberons de lait pour la nuit et le matin ;
  • des articles de toilette personnels ;
  • des objets de réconfort qui vont l’aider à s’endormir : doudou, oreiller, couverture, jouet, etc.

Vous serez pris en charge à votre arrivée par une équipe qui vous expliquera le déroulement de l’étude visant à découvrir d’éventuels troubles sur le sommeil de votre bébé.

Comment les troubles du sommeil de bébé sont-ils analysés ?

Une technologie de pointe

Les spécialistes du sommeil disposent d’un matériel de pointe afin d’effectuer différentes mesures pendant le sommeil de bébé. Plusieurs capteurs sont placés sur le corps de l’enfant. Ils sont indolores et peuvent être facilement retirés. Ils sont généralement apposés :

  • sur la tête, pour enregistrer les ondes du cerveau et les mouvements de l’œil ;
  • sur la poitrine et les jambes, à l’aide de ceintures qui enregistrent la respiration sans l’entraver ;
  • sous le nez et la bouche.

L’étude vise à déceler certains troubles en évaluant la structure du sommeil et plus précisément :

  • l’intensité des ondes cérébrales ;
  • le rythme cardiaque ;
  • les mouvements des yeux, grâce à un dispositif de caméras ;
  • la qualité de la respiration (taux d’oxygène).

Il est à noter que tous les capteurs laissent à votre enfant une liberté de mouvement quand il dort. Un responsable de l’étude sur le sommeil de bébé veille à intervalles réguliers sur le processus opérationnel afin de procéder à l’ajustement des mesures.

Les résultats

Le temps de mesure s’étale sur toute la nuit, pendant 7 à 8 heures au minimum.

Les renseignements tirés de l’étude du sommeil de bébé sont ensuite soumis à analyse. Les données récoltées sont traitées par ordinateur et un premier diagnostic est posé par le médecin spécialiste référent.

Vous pouvez quitter le laboratoire d’analyses - il en existe de nombreux en France - immédiatement après la prise des mesures.

Cette expérience n’est nullement traumatisante pour l’enfant et permet de récolter de précieux renseignements susceptibles de détecter et soigner d’éventuels troubles du sommeil chez bébé. Ces examens revêtent la plus haute importance pour le bébé dans la mesure où le sommeil :

Les troubles du sommeil de bébé sont très nombreux et nécessitent une analyse précise des processus à l’origine des dysfonctionnements. Un simple rendez-vous médical peut parfois régler le problème, grâce à la prescription d’un traitement approprié. Le diagnostic peut également rendre compte de la nécessité de procéder à une étude sur le sommeil de l’enfant.
Vous pouvez lire aussi...

Top