La sieste de bébé peut elle écourter son sommeil de la nuit ?

La durée prolongée de la sieste de bébé durant la journée serait synonyme de nuit plus courte pour votre progéniture... C’est en tout cas ce que suggère une analyse globale recensant près de trente études approfondies sur le sujet. Si le sommeil de bébé reste un processus très important pour la structuration de sa croissance, et que la sieste du nourrisson l’est tout autant, il faut savoir trouver le bon équilibre.

La sieste de bébé peut elle écourter son sommeil de la nuit ?

Bébé et la sieste

L’importance du sommeil de bébé

Le sommeil de bébé est essentiel pour sa croissance. Jusque l’âge de six ans, différentes phases vont se succéder pour permettre à l’enfant d’optimiser son rythme circadien.

Dans ses premiers mois, bébé doit d’abord apprendre à trouver le sommeil par lui-même afin de « faire ses nuits », en plus de faire ses siestes, ce qui n’est souvent pas une mince affaire. Suivre quelques conseils lors de l’endormissement du nourrisson vous aidera sans doute dans cette tâche !

Tout est une question d’habitude et, dans la majorité des cas, l’aménagement d’un rituel le conduit à appréhender l’heure du coucher avec calme, quelles que soient l’heure à laquelle bébé fait ses siestes.

Les changements entre 2 et 3 ans

Récemment, la « National Sleep Foundation » a émis des recommandations concernant la durée du sommeil des enfants et des bébés. Les besoins en sommeil des différentes classes d’âges des enfants ont été repertoriés de la façon suivante :

  • de 11 et 14 heures de sommeil par jour sont nécessaires aux bébés et aux petits enfants âgés de 1 à 2 ans ;
  • pour les enfants d’âge préscolaire âgés de 3 à 5 ans, de 10 à 13 heures de sommeil quotidien sont préconisées.

Il est à signaler que le manque de sommeil chez l’enfant peut provoquer des troubles du comportement. Un bon sommeil des bébés est par ailleurs nécessaire à la structuration du cerveau, ainsi qu’à l’apprentissage et à la consolidation de la mémoire.

Qualité des siestes de bébé et celle de son sommeil nocturne doivent donc faire l’objet de la plus vive attention de la part des parents.

Le sommeil nocturne de bébé diminue si la sieste est trop longue

Le sommeil et importance de la sieste pour le petit enfant

Le jour comme la nuit, le sommeil de bébé obéit à des rythmes internes et s’organise en cycles de 50 à 60 minutes. Le moment de la sieste de bébé s’affiche alors comme une étape incontournable de son repos global.

Vers l’âge de deux ou trois ans, il semblerait que les choses évoluent. La sieste semble alors pouvoir être associée à un endormissement plus tardif le soir venu, ainsi qu’à une durée de sommeil nocturne réduite.

Si ces données n’impliquent aucune modification des habitudes de sommeil de l’enfant, elles suggèrent néanmoins aux parents de rester attentifs à l’évolution des besoins en sommeil de leur nourrisson.

Trop de sieste pour bébé, nuit écourtée ?

C’est en février 2015 dans la revue médicale « Archives of Disease in Childhood » que des chercheurs de la Queensland University ont publié leurs conclusions après l’étude combinée de plusieurs enquêtes de terrain sur le sujet. Ces spécialistes ont étudié pas moins de 26 études portant sur les effets de la sieste dans l’enfance.

Cette analyse constate de manière générale que la sieste est associée à une nuit plus courte chez les enfants âgés de plus de 2 ans. Plus précisément :

  • une étude menée sur un panel d’environ mille enfants met en avant le fait qu’il n’y a pas de différence dans le sommeil de nuit des bébés et des enfants lorsqu’il est associé à la durée de la sieste des bébés de moins de deux ans, quelle que soit sa durée. Chez les enfants de plus de deux ans, la durée de la sieste détermine en revanche un début plus tardif du sommeil de nuit ;
  • deux études réalisées sur des enfants âgés entre trois et sept ans associent également la sieste à une apparition du sommeil nocturne plus tardive ;
  • quatre études menées sur des enfants âgés de trois ans et plus pointent une réduction de la durée de sommeil nocturne en cas de sieste ;
  • plusieurs études menées sur des enfants âgés de 3 ans et plus identifient une moins bonne qualité de sommeil nocturne en cas de sieste.
Selon cette analyse générale, un trop plein de sommeil diurne influe donc sur la durée de sommeil nocturne de bébé. Une sieste trop longue, passé l’âge de 2 ans, peut parfois raccourcir les nuits de certains enfants.
Vous pouvez lire aussi...

Top