Sommeil : bébé incapable de faire ses nuits à 6 semaines ? C’est normal !

Votre nourrisson n’est âgé que de quelques semaines et vous commencez déjà à vous inquiéter de ses insomnies répétées pendant la nuit ? Ce n’est pas le moment de vous poser trop de questions : une étude publiée récemment indique que cette situation est tout à fait normale. Il existe cependant quelques solutions simples à mettre en œuvre pour aider bébé à faire ses nuits et favoriser son sommeil.

Sommeil : bébé incapable de faire ses nuits à 6 semaines ? C'est normal !

Le sommeil de bébé est encore agité à l’âge de 6 semaines

Halte aux idées reçues !

La tendance à penser qu’un enfant doit obligatoirement faire correctement ses nuits à partir de l’âge de six semaines est totalement erronée. C’est ce que confirment les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de Swansea, au Pays de Galles.

Relayés par le Huffington Post, ces derniers affirment qu’il est tout à fait normal pour un bébé de se réveiller la nuit et que ce fait ne doit nullement inquiéter les parents.

Le sommeil de bébé diffère grandement d’un nourrisson à l’autre et n’obéit à aucune règle générale. Certains enfants font leur nuit très tôt, d’autres pas.

Et la croyance commune selon laquelle un bébé serait capable de faire ses nuits dès 6 semaines est balayée dans les grandes largeurs, comme nous allons le voir.

Une nouvelle étude sur le sommeil de bébé

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs britanniques ont observé un échantillon de 700 bébés âgés de 6 à 12 mois. Ils ont demandé aux mamans combien de fois par nuit le sommeil de bébé était interrompu et si elles lui donnaient à manger.

Les chiffres sont édifiants : 78% des nourrissons se réveillaient au moins une fois par nuit, dont 61 % d’entre pour réclamer à manger !

Aucune différence notable n’a été notée dans les réveils nocturnes entre les enfants nourris au biberon ou au sein. Idem en ce qui concerne la quantité d’aliments consommée pendant la journée.

Pour qu’un enfant fasse ses nuits plus rapidement, il ne s’avère donc pas nécessaire de le nourrir à outrance pendant la journée. Il existe par contre de nombreuses recommandations afin de favoriser le sommeil de bébé.

Comment aider votre enfant à faire ses nuits le plus rapidement possible ?

L’importance du rituel au coucher

Régularité : c’est le maître-mot qui doit guider votre action afin de donner à votre nourrisson des repères importants qui vont lui permettre de distinguer les phases de sommeil et d’éveil, le jour et la nuit.

Même si bébé est tout petit, il est utile d’établir rapidement un rythme pendant la journée incluant :

  • bain,
  • tétées ou biberons,
  • dodos,
  • périodes d’éveil et de petits jeux,
  • etc.

La régularité dans le déroulement de la journée est toujours bénéfique pour le sommeil de bébé.

De ce point de vue, instaurer des habitudes et un rituel au moment du coucher s’avère également primordial. Répétez des gestes simples : fermez les volets, bercez votre nourrisson et n’hésitez pas à lui faire écouter ou lui chanter une berceuse au moment de l’endormir.

Et n’oubliez pas qu’endormir bébé, c’est avant tout respecter son horloge biologique ! Il existe encore d’autres astuces à essayer si vous ne savez vraiment pas comment vous y prendre pour l’aider à faire ses nuits.

Ne négligez pas le coucher ! Veillez à la bonne température de la chambre, à la position du nourrisson sur le matelas et à ce que son lit ne soit pas trop encombré de peluches.

Autres astuces pour aider votre nourrisson à faire ses nuits

Il est d’abord nécessaire de bien avoir à l’esprit qu’endormir un nourrisson âgé de moins de trois mois n’est jamais aisé. Et ensuite de prendre en compte que faire ses nuits, pour un bébé de cet âge, signifie dormir 5 ou 6 heures d’affilée, pas plus !

Lorsqu’il n’est âgé que de 6 semaines, un nourrisson se réveille tiraillé par la faim. Son estomac n’est pas encore assez développé pour pouvoir emmagasiner les réserves nutritionnelles nécessaires à sa satiété pendant une nuit entière.

En général, à partir de l’âge de 8 semaines, bébé commence à faire preuve de davantage de patience face au besoin de nourriture.

Quelques astuces permettent néanmoins de favoriser le sommeil de bébé :

  • essayez de reconnaître les phases d’éveil et de sommeil de bébé afin d’anticiper le moment de la sieste et du coucher. Endormez-le dès l’apparition des premiers signes de fatigue (grimaces, pleurs, agitation) ;
  • au moment du coucher, un tour en poussette ou dans son transat peut s’avérer efficace si vous éprouvez des difficultés !
  • n’hésitez pas à lui faire comprendre qu’il est temps de dormir en éteignant la lumière, en l’embrassant et en lui souhaitant « bonne nuit » ;
  • s’il se réveille la nuit et éprouve du mal à faire ses nuits, attendez un peu avant de vous précipiter dans sa chambre afin de lui donner la possibilité de se rendormir seul ;
  • évitez de rester avec votre nourrisson, à côté de lui dans la chambre, même si certains spécialistes prétendent que les effets du cododo sont bénéfiques pour le sommeil de bébé ;
  • s’il réussit à faire sa nuit, n’hésitez pas à féliciter bébé qui, s’il ne comprend pas le sens des mots, reconnaît d’emblée les paroles enjouées qui lui sont adressées !
Concernant l’alimentation, nourrir bébé au sein ou au biberon n’aurait aucune incidence avec le fait qu’un nourrisson se réveille fréquemment la nuit. Les repas pris pendant la journée n’influeraient pas non plus sur un éventuel mauvais sommeil de bébé. Ce n’est donc pas la peine d’instaurer un régime alimentaire particulier pour l’aider à faire ses nuits ! Cette étude démontre qu’il est tout à fait normal qu’un enfant âgé de quelques semaines se réveille la nuit. Inutile donc de vous inquiéter et de culpabiliser pour rien !
Vous pouvez lire aussi...

Top